Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > Voir aussi > Report des élections palestiniennes : une bien mauvaise nouvelle pour le (...)

Report des élections palestiniennes : une bien mauvaise nouvelle pour le peuple palestinien

lundi 3 mai 2021 par Le Bureau national de l’AFPS

Le report sine die des élections palestiniennes, initialement prévues pour le 22 mai (législatives), 31 juillet (présidence de l’Autorité Palestinienne) et 31 août (Conseil national de l’OLP) est une bien mauvaise nouvelle pour le peuple palestinien.

Quelles que soient les réserves que pouvaient susciter ces élections, dont on pouvait souligner qu’elles se tiendraient sous occupation, force est de constater qu’elles suscitaient une forte adhésion de la population palestinienne, qui s’était inscrite à 93% sur les listes électorales, avec 36 listes de candidats se présentant à l’élection du Conseil Législatif.

Elles portaient l’espoir d’une dynamique de renouvellement de la classe politique palestinienne, de retour à l’unité politique et territoriale du territoire palestinien occupé, et d’une OLP renouvelée incluant l’ensemble des partis palestiniens.

La question de Jérusalem a été la raison invoquée par le président palestinien pour cette décision de report. Le fait que la population palestinienne de Jérusalem-Est, ou au minimum une partie de celle-ci, puisse voter sur place est bien sûr un enjeu politique mais aussi symbolique important.

L’Union européenne, et plusieurs de ses États membres dont la France, ont fait des déclarations pour soutenir cette position. Israël a maintenu son refus, comme elle a refusé l’entrée de la mission d’observateurs de l’Union européenne, et a multiplié les provocations en arrêtant plusieurs candidats issus de Jérusalem.

Il aurait pu en être autrement si les déclarations de l’Union européenne et de la France s’étaient accompagnées de véritables pressions sur Israël, et si la direction palestinienne s’était appuyée sur la mobilisation populaire palestinienne, et celle de tous ses amis dans le monde, pour mener la bataille de l’élection à Jérusalem.

On peut également s’interroger sur la réelle volonté de l’Autorité palestinienne et de Mahmoud Abbas, dont l’élection remonte à 2005, de retourner vers le peuple, dans un contexte où sa réélection n’était plus assurée. Une convergence de forces à l’œuvre, aux États-Unis, en Europe, en Israël et en Palestine même, s’oppose à la sortie d’un statu quo dont le peuple palestinien est la principale victime.

Dans la droite ligne de la lettre adressée à Josep Borrell, cosignée par 75 organisations de la société civile en Europe, l’Association France Palestine Solidarité demande à la France et à l’Union européenne d’agir avec la plus grande fermeté vis-à-vis d’Israël pour que les élections puissent se tenir à Jérusalem, que la mission d’observateurs puisse faire son travail, et que cessent les arrestations et intimidations qui visent des candidats.

Elle espère que les conditions seront rapidement réunies pour que la commission électorale palestinienne puisse fixer au plus vite de nouvelles dates pour ces élections.

L’AFPS suivra avec la plus grande attention l’expression de l’ensemble des forces politiques palestiniennes, ainsi que celle de la société civile palestinienne qui atteste de la vigueur du débat démocratique palestinien dans ces circonstances difficiles.

Le 3 mai 2021


Voir en ligne : https://www.france-palestine.org/Re...

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?