Association Nationale des Communistes

Forum Communiste pour favoriser le débat...

Accueil |  Qui sommes-nous ? |  Rubriques |  Thèmes |  Cercle Manouchian : Université populaire |  Agenda |  Adhésion

Accueil > International > Assez des attaques de Maduro contre les droits démocratiques du Parti (...)

Assez des attaques de Maduro contre les droits démocratiques du Parti communiste du Venezuela et de l’APR !

vendredi 10 septembre 2021 par Parti communiste du Mexique

Au cours du processus d’élection de l’Assemblée nationale en 2020, le Parti communiste du Venezuela et l’Alternative populaire révolutionnaire (APR) ont été soumis à la censure et aux calomnies du président Nicolás Maduro, de ses fonctionnaires et du PSUV. De manière inquiétante, le gouvernement est intervenu dans la vie interne de plusieurs des partis qui composent l’ARP.

Ainsi, par exemple, les membres du parti Patria Para Todos ont été privés de leur inscription électorale et leur papier à en-tête a été remis à un groupe pro-gouvernemental ;

Nous avons également assisté à la persécution politique contre le parti Tupamaro et aux dures conditions de détention de son dirigeant José Pinto ;
Il y a une persécution contre les dirigeants syndicaux des organisations proches de l’APR et l’assassinat de camarades du PCV dans le mouvement paysan et populaire n’est toujours pas résolu.

La campagne noire ainsi que la censure n’ont pas réussi à empêcher un vote important pour l’APR, de sorte qu’avec des manœuvres de palais, ils ont été privés des sièges parlementaires qui leur correspondaient en fonction de leur pourcentage.

Malgré tout l’appareil gouvernemental contre eux, le PCV et le RPA ont remporté une importante victoire qualitative en imposant une voix de la classe ouvrière, des paysans pauvres, des femmes travailleuses et des jeunes à l’Assemblée nationale.

Le député communiste Oscar Figuera, qui exprime fidèlement non seulement la position du PCV, mais aussi celle de la diversité des organisations qui font partie de l’APR.
Cependant, la campagne du gouvernement et du PSUV s’est poursuivie.

Ces derniers mois, le comportement autoritaire du président de l’Assemblée nationale, Jorge Rodriguez, visant à empêcher le PCV et l’APR de s’exprimer, et menaçant maintenant de retirer le droit de parole pendant un mois, est devenu évident.

Lorsque le député communiste prend la parole à l’Assemblée nationale, la chaîne de télévision parlementaire suspend la transmission. C’est la logique anticommuniste de Maduro, dont M. Rodriguez est un triste instrument.

Aujourd’hui, les attaques contre les droits et libertés démocratiques progressent lorsqu’une fois de plus, sur instruction du gouvernement, l’enregistrement de la candidature à la mairie de Caracas d’Eduardo Samán, soutenu par l’ARP et les secteurs sociaux et populaires et inscrit sur la carte électorale du Parti communiste du Venezuela, est empêché.

C’est un acte inadmissible que nous condamnons.

Comme l’a démontré le Parti communiste vénézuélien, les Dialogues de Mexico, parrainés par Lopez Obrador, entre le gouvernement de Maduro et l’opposition dirigée par Guaidó visent à configurer un nouveau Pacte de Puntofijo qui avait entre autres caractéristiques celle d’être un mécanisme anticommuniste.

Nous exprimons notre entière solidarité au Parti communiste du Venezuela, à l’Alternative populaire révolutionnaire et nous exigeons le respect du droit de la classe ouvrière à présenter ses candidats aux élections de cette année,

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Le Comité central du Parti communiste du Mexique

source : http://solidnet.org/article/CP-of-Mexico-Basta-ya-de-atentados-de-Maduro-contra-los-derechos-democraticos-del-Partido-Comunista-de-Venezuela-y-la-APR/

   

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?